Enquêtes

L'emploi des jeunes docteurs à l'issue de leur soutenance de thèse ainsi que le devenir des doctorants font l'objet de consultations régulières.

Cette rubrique livre quelques éclairages sous forme de publications de rapports et de résultats d'enquêtes récentes.

EMPLOI 2014

Une enquête soutenue par la Région Île-de-France
La poursuite de carrière des docteurs récemment diplomés en Ile-de-France

Suite au succès de la première édition « Emploi 2013 », Université Paris-Est, l’Université Pierre et Marie Curie, ParisTech, Sorbonne Paris Cité, l’Université Paris-Sud, en partenariat avec la région Ile-de-France et Adoc Talent Management ont reconduit leur étude sur la poursuite de carrières des jeunes docteurs franciliens. Cette deuxième édition porte sur l’analyse de la situation professionnelle au printemps 2014 de 2462 docteurs ayant soutenu leur thèse en 2013.

L’édition 2014 révèle des indices d’emploi relativement stables par rapport à l’année précédente avec un taux d’emploi des  docteurs récemment diplomés à 81 % (dont 2% de docteurs créateurs d’entreprises) ainsi qu’un niveau de rémunération de 38,5K € en moyenne.

Le débouché des docteurs récemment diplomés en 2013 reste lui aussi stable avec 58% des docteurs en poste dans la recherche publique et 21% en R&D dans le secteur privé.

La mobilité internationale des diplômés de doctorat français

Caractéristiques et déterminants
Une enquête de l'APEC - Avril 2014


Ce rapport présente les facteurs explicatifs de la mobilité internationale de diplômés d’un doctorat en France, à partir de deux enquêtes réalisées en 2011 et 2012 auprès des jeunes docteurs ayant obtenu leur thèse entre 2003 et 2008.
Différentes analyses, qualitatives et quantitatives, ont permis d’examiner l’impact des facteurs personnels, professionnels, économiques et scientifiques dans les décisions successives de mobilités après la fin de la thèse.

Sommaire :

  • Les trajectoires professionnelles
  • Les projets de mobilité
  • Les compétences des docteurs français à l’étranger
  • Des départs à l’étranger motivés par la difficulté de trouver un poste en France
  • Mobilité souhaitée et mobilité réelle
  • La rémunération des docteurs : une prime à l’expatriation

Un partenariat de recherche entre l’Apec et l’Institut de Recherche sur l’Éducation (Irédu-Université de Bourgogne).